La Poste et les voitures à chiens dans le Bas-Rhin       à la Belle Epoque.

La Poste du Bas Rhin.
A l'instar de nombreuses régions ou pays, plusieurs institutions postales co-existèrent dans le Bas-Rhin avant le rattachement de Strasbourg à la France en 1681. Ces "postes"  destinées  pour l'essentiel  au transport de la correspondance de la bourgeoisie des villes ou des corporations (ex: poste des bouchers) étaient donc organisées en conséquence à l'exception peut-être de celle de la famille des Tour et Taxis, dont l'activité  dans plusieurs pays limitrophes a permis la mise en oeuvre d'une organisation plus structurée à dimension internationale.
 
Après 1681, la poste bas-rhinoise adoptera les principes de la poste de Louvois et vivra dorénavant  au rythme des avancées techniques de sa consoeur francaise : poste aux chevaux, poste aux lettres, service rural, acheminement par chemin de fer, service télégraphique, adoption du timbre poste... 
 
En 1870, après la défaite de Sedan et le retour de L'Alsace à la Prusse, les chiffres clés et l'organisation de la Poste en Alsace ( circonscription de la Oberpostdirektion zu Strassburg im Elsass) seront les suvants en 1900 :
Superficie de l’Alsace : 8 291,05 km2.
Population : 1 093 114 habitants.
Lignes télégraphiques aériennes principales : 2320,06 kms dont 7985,31 kms de  lignes télégraphiques ordinaires et 1913,52 kms de lignes télégraphiques urbaines.
Bureaux de Poste  de 1ère classe : 13 avec 7 bureaux rattachés.
Centraux télégraphiques de 1ère classe : 2.
Bureau gare : 1.
Bureaux de Poste  de 2ème classe : 18 (dont 3 bureaux urbains) avec 1 bureau rattaché.
Bureaux de Poste de 3ème classe : 62.
Agences postales : 248.
La Direction (Oberpostdirektion zu Strassburg im Elsass) est assurée par Messieurs :
Leitolf : Oberpostdirektor.
Bsaehler : Postrath.
Linz : Postrath.
Marquardt : Postrath.
Strass : Postrath.
Bettcher : Postbaurath.
Höler : Postinspektor.
Oster : Postinspektor.
Löhr : Postinspektor - Telegrafenamtskassierer.
Bohn : Rechnungsrath.
 
A côté de cette poste "officielle", des postes privées  fonctionnent  entre 1886 et 1900 dans certaines villes comme Strasbourg, Colmar ou Mulhouse. Pour Strasbourg "Privat - Briefverkehr" fut ouverte le 4 novembre 1886 par Joseph Senn, originaire de Bühl (Bade). Elle changea huit fois de propriétaire jusqu'en 1900, mais sa direction est  toujours restée au 7 de la rue Brûlée. "Privat Briefverkehr Hansa" a été créée vers Noël 1892 par Madame von Reichenstein au 16 Siebenmannsgasse. Très rapidement en difficultés,  elle cessera son activité le 19 mars 1898 et sera absorbée par la première citée.

Les Voitures à chiens du Bas-Rhin.
L'utilisation de chiens de trait est très ancienne puisque une sculpture italienne du musée du Louvre datant du 1er siècle avant J.C. représente un char tiré par deux chiens de Malte.

Sous nos lattitudes et jusqu'à la fin des années 1940, nombreux étaient ceux qui utilisaient des voitures à chiens pour transporter des marchandises indispensables à leur métier. Pratiquement tous les métiers se livrant à la "petite" vente ambulante  étaient concernés et ceci malgré  les ordonnances et la loi "Gramont " de juillet 1850 qui interdisait que les chiens soient attelés afin de protéger l'animal de compagnie de pratiques bien souvent abusives.

Rien n'y fera, pas plus dans le Bas Rhin qu'ailleurs, tant le chien était le moyen de traction le plus souple, le plus rapide et surtout  le moins onéreux pour effectuer des trajets d'amplitude moyenne avec une charge relativement faible.

Même les très sérieuses "postes" y eurent recours, notamment dans le Loiret, malgré l'arrêté préfectoral du 29 décembre 1898 interdisant  dans ce département d'atteler des chiens à des voitures de quelque manière que ce soit.

Au final, ce ne sera  donc pas tant les diverses dispositions réglementaires ou légales qui auront fait disparaître le "cheval du pauvre" (surnom souvent donné au chien) de nos paysages mais bien l'avènement et surtout la démocratisation de la traction automobile bien  plus souple et plus rapide que la traction animale, d'ailleurs toutes catégories confondues.

Pour illustrer le thème "la Poste du Bas Rhin",  j'ai choisi le télégraphiste (Facteur Express) de la ville de Strasbourg. Il s'agit ici d'un document exceptionnel de l'éditeur allemand Franz Scheiner de Wurtzbourg. Outre que ce document est le seul exemplaire connu sur Strasbourg, la date sur la sacoche du facteur serait, aux dires des spécialistes de l'éditeur, la date d'édition du document. Dans ce cas, il se pourrait donc fort bien que nous soyons en présence avec ce document de la plus ancienne représentation sur carte postale en France, d'un postier dans l'exercice de son métier. Je remercie par avance mes lecteurs pour tout démenti éventuel à ce sujet.

Pour illustrer le thème " voitures à chiens du Bas-Rhin", j'ai choisi un document montrant le laitier dans la petite commune de Soultz les Bains près de Molsheim . Cette carte postale a circulé en 1911. 

 A côté des sujets développés ci-dessus , je recherche encore , en thématique, tout document sauf indication contraire ci-dessous (cartes, buvards, factures....)  sur les thèmes suivants :

- Le BAECKEHIESEL, restaurant  strasbourgeois disparu vers 1967.

- Le Patronyme "BRONNER" ( Ex : géants Bronner dans le Jura, illustrateur, photographe, éditeur Bronner....). 

En cartes postales uniquement :

-  Les grands précurseurs sur Strasbourg ( cartes ayant circulé par voie postale  avant 1890 ou authentifiées comme ayant été éditées avant cette date).

- L'ORANGERIE mais uniquement cartes réalisées  par l'éditeur DEPPISCH.

visites